Assemblée Générale CFTC DiSI Raab le vendredi 3 juin

La CFTC de la Disi Raab a le plaisir de vous informer de la tenue de son assemblée générale annuelle qui se tiendra :
le vendredi 3 juin 2022 Ă  9h30 dans les locaux de la bourse du travail de Lyon

Cette journĂ©e sera l’occasion de dĂ©battre de sujets d’actualitĂ©, elle sera animĂ©e par la section locale, la rĂ©fĂ©rente D69 et un reprĂ©sentant du siège national CFTC DGFIP. 

L’Assemblée Départementale CFTC est ouverte à tous les agents qui bénéficient, à titre exceptionnel, d’une autorisation collective d’absence d’une journée à déposer dans Sirhius.

(fonctions syndicales – Assemblée générale syndicale)

A bientĂ´t pour partager ce moment d’échange et de convivialitĂ©

Assemblée générale le 19 novembre

La section CFTC de la Disi RAAB vous informe de la date de son Assemblée Générale annuelle. 

Cette journée est couverte par une autorisation d’absence à déposer dans Sirhius. (fonctions syndicales – Assemblée générale annuelle).

Afin de faciliter l’organisation, il convient de signaler votre prĂ©sence avant le 10 novembre 2021 par mail Ă   :

cftc.disi-rhone-alpes-auvergne-bourgogne@dgfip.finances.gouv.fr

Au plaisir de vous rencontrer prochainement

Reconnaissance de l’engagement des agents : une première avancée qui en appelle d’autres, plus grandes encore !

ConviĂ©e en septembre par le Directeur gĂ©nĂ©ral Ă  un exercice de nĂ©gociation inĂ©dit depuis la crĂ©ation de la DGFIP, l’alliance  CFDT–CFTC  Finances publiques a pleinement contribuĂ© Ă  l’accord signĂ© le 22 octobre 2021.

L’exercice consistait à trouver les moyens de reconnaître l’engagement professionnel des agents de la DGFIP. Trois volets ont été retenus :

– l’indemnitaire,

– les promotions,

– l’amélioration du cadre de vie professionnel.

En responsabilitĂ©, et conformĂ©ment Ă  leurs valeurs communes, la  CFDT et la  CFTC  ont Ĺ“uvrĂ© pour que tous les personnels des finances publiques, toutes catĂ©gories confondues, voient dans les mesures prĂ©vues dans cet accord un premier signal de reconnaissance de leur engagement professionnel.

La succession d’efforts consentis par tous depuis de nombreuses annĂ©es, marquĂ©es par des rĂ©formes et des suppressions d’emplois subies sans discontinuer, ne pouvait justifier l’exclusion d’une partie des agents de la DGFIP. En effet, tous les agents de la DGFiP doivent en permanence, avec une conscience professionnelle reconnue, s’adapter, se former tout en faisant preuve d’un engagement sans faille.

Aussi, Ă  travers cet accord, par l’action de l’alliance , CFDT–CFTC   les agents de toutes les catĂ©gories sont reconnus. La tĂ©nacitĂ© de la   CFDT–CFTC  a permis d’ouvrir des promotions supplĂ©mentaires jusqu’à l’accès au grade d’AFIPA et d’augmenter significativement les montants des primes proposĂ©s en dĂ©but de nĂ©gociation.

Dans un dĂ©lai très contraint, la dĂ©marche de l’alliance  CFDT–CFTC  en intersyndicale, dans un esprit constructif mais nĂ©anmoins exigeant, a Ă©tĂ© d’aboutir Ă  du positif pour le plus grand nombre.

Certes, le compte n’y est pas par rapport Ă  la plateforme intersyndicale du printemps dernier Ă  laquelle nous nous avions participĂ©. Cet accord est Ă©videmment critiquable pour certains mais il est le fruit d’un vĂ©ritable travail d’échanges et de nĂ©gociations des organisations reprĂ©sentatives de la DGFIP qui a permis d’engranger des avancĂ©es.

Les signatures de vos reprĂ©sentants du personnel ne valent pas approbation, ni validation des rĂ©formes en cours (NRP, disparition de la RPP, disparition des accueils physiques du territoire…). Les revendications exprimĂ©es, en particulier par l’intersyndicale, restent toujours d’actualitĂ©. C’est ainsi que cette nĂ©gociation a permis d’obtenir l’ouverture d’un nouveau cycle de discussions sur le volet indemnitaire au premier semestre 2022.

Avec la volontĂ© de tous les acteurs du dialogue social, ce rendez-vous en 2022 sera l’opportunitĂ© de faire avancer vos revendications regroupĂ©es dans la plateforme intersyndicale. Il s’agira alors de traduire de façon concrète, pour chacune et chacun d’entre nous, la reconnaissance exprimĂ©e par le Ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, dans ses propos Ă©logieux du 28 septembre 2021.

Si la DGFIP est une administration d’élite, comme il la qualifie, la nĂ©gociation programmĂ©e en 2022 lui donnera l’occasion de reconnaĂ®tre concrètement les qualitĂ©s et l’engagement professionnels des femmes et des hommes de la DGFIP, du cadre C au cadre A+, car vous tous appartenez Ă  cette administration d’élite.

Le Directeur gĂ©nĂ©ral et ses Ă©quipes devront donc obtenir du ministre les moyens de traduire cette reconnaissance de manière significative, tant sur le plan indemnitaire qu’en matière de perspectives de carrières.

Soyez assurĂ©s que l’alliance CFDT–CFTC Finances publiques saura rappeler au directeur gĂ©nĂ©ral que le compte n’y est pas. Les revendications des personnels, que nous aurons Ă  cĹ“ur de dĂ©fendre en Ă©cho aux propos du ministre du 28 septembre, seront sans nul doute Ă  l’ordre du jour de la nĂ©gociation 2022.

Vous trouverez, ci-dessous, le dĂ©tail des mesures actĂ©es dans le protocole ayant conduit Ă  la signature de toutes les OS  participant Ă  la nĂ©gociation.

Les promotions

les promotions de B en A

  • +50 promus, dont 30 au titre de l’examen professionnel et 20 au titre de la liste d’aptitude

les promotions de C en B

  • de +100 promus pour, dont 91 promus au titre de la liste d’aptitude et 9 places supplĂ©mentaires au titre du concours interne spĂ©cial.

En 2022, ces promotions sont donc portées à 300 pour les B en A au titre de la liste d’aptitude et de l’examen professionnel et à 491 pour les promotions de C en B, au titre de la liste d’aptitude.

la catégorie A

  • +8 promotions pour l’accès au grade d’AFIPA, par rapport Ă  l’annĂ©e 2021,
  • +40 promotions pour l’accès au grade d’IP, par rapport Ă  l’annĂ©e 2021,
  • +40 promotions pour l’accès au grade d’IDIV CN , par rapport Ă  l’annĂ©e 2021.
  • Le taux de promotion au grade d’IDIV HC sera saturĂ© au titre de l’annĂ©e 2022.

La reconnaissance indemnitaire

  • 120 € pour les agents de catĂ©gorie A du grade Inspecteur et Ă©quivalent,
  • 170 € pour les agents de catĂ©gorie B,
  • 250 € pour les agents de catĂ©gorie C.  

Le cadre de vie

Une enveloppe budgétaire de 10 millions, en dehors de la dotation globale de fonctionnement et des crédits CHSCT, dédiée à la qualité de vie au travail des agents discutée au plus prés des réalités locales. L’accord des élus du personnel siégeant dans les CTL sera requis pour que la mise en œuvre de ces améliorations soit une réalité. Les directions locales auront la responsabilité de rechercher le consensus, faute de quoi les crédits pourraient être perdus pour la direction locale incapable de trouver un accord local majoritaire.