Le télétravail à la DGFiP

Le groupe de travail (GT) qui s’est tenu le 05 octobre, concernait le télétravail et plus particulièrement son application à la DGFIP alors que des discussions sont toujours en cours au niveau ministériel.

Ce GT, en avance de phase, reprenait dans ses fiches un grand nombre des éléments présentés dans le projet de protocole sur le télétravail au ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance car la DGFiP a vocation a appliquer ce protocole dès lors qu’il sera finalisé. Quelques oublis ont toutefois été relevés par la CFDT CFTC comme par exemple la possibilité d’un recours de l’agent en cas de refus. Une broutille !!!

Renforcement du télétravail

La circulaire de la ministre de la transformation et de la fonction publiques du 7 octobre 2020 prévoit des mesures générales de renforcement de la pratique du télétravail et une très forte incitation à y recourir dans les zones d’alerte renforcée et maximale. A la DGFiP, le taux d’agents en télétravail (6%) n’est pas admissible. Tout doit être mis en œuvre pour que le télétravail, sur la base du volontariat, soit massivement accordé aux agents en cette période de reprise aigüe de l’épidémie. Le télétravail permet la limitation des interactions sociales (présence dans les bureaux, dans les transports en commun,dans les restaurants administratifs…) et donc de lutter contre la propagation de la Covid 19.

Retrouvez la circulaire en cliquant ici.