De la com, toujours de la com, pour tenter de faire passer la pilule!

Bonjour,

Au lendemain de l’annonce faite aux organisations syndicales des Ministères Économiques et Financiers le 3 septembre, le ministre de l’action et des comptes publics s’est adressé aux agents de la DGFIP pour leur expliquer, qu’il était normal de supprimer encore 1500 emplois en 2020, 1800 en 2021 et encore 1600 en 2022. Il tente surtout de nous expliquer que c’est bien moins lourd que les annonces alarmistes de méchants augures. Il n’hésite pas à justifier ce nouveau plan social par les apports des nouvelles technologies, celles-ci travaillant, il est vrai, tellement plus efficacement que nous autres humains. Lire la suite du communiqué CFTC DGFIP.

Bonne lecture.